Mise à jour de la page : 21/12/2001.

Surcharges et présentations particulières

 

Surcharges

 

 

 

 

Algérie

 

 

 

Détail d'une épreuve du 40 centimes surchargé.
Surcharge sur le 50 centimes.

Deux timbres ont été surchargés pour servir en Algérie : les 40 et 50 centimes.

Pour le 40 centimes, l'intégralité du 2ème tirage (du 20 au 21 février 1945) a reçu la surcharge. Pour le 50 centimes, c'est le 3ème tirage, du 03 au 07 avril 1945 qui a été utilisé.

La surcharge est noire sur le 40 centimes, rouge sur le 50 centimes.

 

 

 

 

 

 

Libération

 

 

 

Lors de la libération et au fur et à mesure du recul des troupes Allemandes, un certain nombre de villes de plus ou moins grande importance ont surchargé les timbres en leur possession. Ces surcharges ont été apposées dans des circonstances qui permettaient rarement d'en garantir le sérieux ; de ce fait, seules celles d'une quinzaine de lieux ont été reconnues par l'administration. Les autres sont considérées comme plus ou moins privées, ce qui ne les empêche pas d'être recherchées par les spécialistes.

Parmi celles-ci, 5 ont concerné la série des Chaînes Brisées, en tout ou en partie :

 

 

 

 

 

Aix en Othe (Aube)

Les 4 timbres ont été surchargés. Le 10 centimes a été surchargé en carmin, les autres en noir. Tirage : 150 de chaque. Emis le 8 mai 1945.

 

 

 

 

 

 

 

Brest (Finistère)

Les 4 timbres semblent avoir reçu cette surcharge. Tirage et date d'émission inconnus.

 

 

Montceau les Mines (Saône et Loire)

Seul le 50 centimes a été surchargé, et n'est connu que sur carte avec oblitération du 6 septembre 1944. Emis le 6 septembre 1944.

 

 

 

 

 

 

 

Soulac sur Mer (Gironde)

Seul le 50 centimes est concerné, et est connu avec surcharge renversée ou tenant à non surchargé. Emis le 4 mai 1945. Tirage inconnu.

 

 

La Rochelle (Charente Maritime)

Deux types de surcharges ont été utilisées sur les timbres Chaînes Brisées : La première (étoile creuse, représentée ci-dessus) sur le seul 30 centimes ; la seconde (étoile pleine) sur les 4 valeurs. Emis en mai 1945. Tirages inconnus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Présentations particulières

 

 

 

 

Assez peu de présentations particulières existent pour ces timbres qui n'ont été émis ni en roulettes, ni en carnets, ni sous forme d'entiers. On recherchera donc les différentes épreuves existant, ainsi que les non dentelés.

 

Epreuves

 

 

 

 

 

 

 

Non dentelés officiels

 

Sont connues des épreuves individuelles de chaque timbre, ainsi que des épreuves collectives de la série complète, toutes imprimées non dentelées sur petit feuillet. Ces épreuves sont chiffrées et aux couleurs définitives. On connaît également des épreuves des timbres surchargés pour l'Algérie, elles aussi portant les couleurs définitives. A été également vue une
Taille réelle des feuillets : 144 x 120 mm.
épreuve chiffrée à 40 centimes dans une couleur proche de celle du 50 centimes, sur petit feuillet gommé.

 

 

 

 

 

 

 

Les timbres non dentelés officiels proviennent des tirages des 07 février 1945 pour le 10 centimes, 06 février 1945 pour le 30 centimes, 09 janvier 1945 pour le 40 centimes, 15 janvier 1945 pour le 50 centimes. C'est donc dans le premier tirage (dans les premiers jours de ce tirage) qu'ont été prélevées les feuilles destinées à rester non dentelées. Le tirage est de 20 feuilles, soit 2 000 timbres de chaque.

 

 

 

Page précédentePage suivanteRetour au sommaire